Découvrir

Découvrir la Psychologie Positive

La Psychologie Positive c’est « La science de ce qui marche », c’est l’étude scientifique de tout ce qui fonctionne de manière optimale chez l’être humain.
C’est le domaine de la science qui explore toutes les choses positives que nous ajoutons à nos vies pour les rendre meilleures.

Cela regroupe un champ d’action immense comprenant les émotions positives, les relations positives, les institutions positives…

Le bonheur, la joie, l’optimisme, la gratitude, la résilience, l’amitié, l’amour, la compassion, la bienveillance, la bonté, l’altruisme, la gentillesse, la respect, la confiance, l’héroïsme…

Et toutes les pratiques associées…

Vous trouverez dans la session suivante de nombreux exercices, qui vous permettront de mettre en application la psychologie positive dans votre vie quotidienne. Tous ces exercices, qui souvent ont l’air « trop » simples, s’appuient sur des recherches scientifiques bien documentées et validées, ils sont donc prouvés scientifiquement comme facteurs de changement positif.

La Psychologie Positive n’est pas un sport de spectateurs – Chris Peterson

Je vous proposerai donc dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent de les mettre en application, pour vous mêmes ou pour les autres, et éventuellement, si vous le souhaitez, de partager cette expérience.
Si vous aviez la moindre question ou remarque n’hésitez pas à me contacter

Alors c’est parti…
Pratiquez la Psychologie Positive!!!

Flock of Seagulls (eschipul)
Ed Schipul, Running with the seagulls, CC BY-SA 2.0

Lire les articles:

6 dimensions pour améliorer votre bien-être psychologique

10 effets positifs du Bonheur et de la Compassion sur votre santé

 

Et pour les « pros » ou les curieux… La Théorie.

 

10 idées essentielles sur la psychologie positive

Selon Renaud Gaucher, Economiste du Bonheur

1. La psychologie positive s’intéresse au meilleur de l’être humain.

2. La psychologie positive peut être décomposée en trois dimensions : les états positifs, les traits positifs et les institutions positives.

3. La psychologie positive n’est pas un déni du malheur.

4. La psychologie positive est une volonté de rééquilibrer la psychologie traditionnelle, très orientée sur les faiblesses, les troubles et les maladies.

5. La psychologie positive fonde ses résultats sur des méthodes scientifiques.

6. Le bonheur peut être amélioré durablement.

7. Le meilleur style parental est le style authoritatif, qui associe forte affectivité et fort contrôle.

8. La psychologie positive ne se réduit pas à la psychologie du bonheur. Les forces de caractère sont ainsi une dimension essentielle de la psychologie positive.

9. Etre en bonne santé signifie à la fois ne pas avoir de maladie mentale et être heureux.

10. Coaching positif et thérapies positives considèrent que le client est le meilleur expert de lui-même et un chercheur actif d’épanouissement.

Sources: PsychologiePositive.info et RenaudGaucher.com

 

Les Concepts Clés:

Pour vivre une belle vie, il ne suffit pas d’enlever ce qui ne va pas – Mihalyi Cziksenmihalyi

(Sauf indication contraire, cette synthèse est basée sur les travaux de Barbara Fredrickson de L’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et présidente de l’IPPA, Association Internationale de Psychologie Positive.)

    • La spirale ascendante

Nos émotions sont des expériences à la fois corporelles et cognitives. Les rétroactions de nos émotions sur notre perception, et inversement, entrainent une spirale négative ou positive.

Plus nous focalisons sur le positif, plus nous donnons naissance à des sentiments et expériences positives qui vont influencer notre perception des choses et conditionner nos réactions.

Le positif se partage et se diffuse.

Il n’est pas question de rejeter les choses négatives mais de se focaliser sur celles qui sont positives.
Donner de l’énergie à une émotion conditionne ses effets et sa réapparition, il est donc intéressant de nourrir en priorité celles qui nous apportent le plus.

Il s’agit donc de donner la priorité aux émotions positives.

    • Les émotions positives

Tout d’abord il faut préciser que les émotions positives sont beaucoup plus subtiles que les émotions négatives, il faut donc plus d’attention et d’intention pour les observer.
Les émotions négatives elles n’ont pas besoin de cela elles s’imposent, souvent avec fracas, à notre conscience.

On appelle cela le biais de négativité.

Nos ancêtres ont été entrainés et sélectionnés naturellement au cours de notre évolution pour leur perception fine du danger.
C’est avant tout un processus de protection vital dont nous aurons toujours besoin.
C’est ainsi que notre cerveau est structuré, il faut faire avec, mais le savoir permet tout simplement de prendre la décision de renverser ce phénomène, pour pouvoir justement continuer à évoluer et ne pas rester sclérosés par nos peurs.

Bien connaitre et identifier les différentes émotions positives peut nous permettre de travailler notre capacité à ce niveau.

Les 10 émotions positives:

      • Joie

Sécurité, familier, progrès, jeu, apprentissage.

      • Gratitude

Recevoir, altruisme, donner, créativité, lien social, affection.

      • Sérénité

Sécurité, confort, savourer, intégrer, vision de soi et du monde.

      • Intérêt

Nouveauté, mystère, exploration, connaissance, énergie.

      • Espoir

 

      • C’est:

Craindre le pire mais aspirer au meilleur – Barbara Fredrickson

Inventivité, résilence

      • Fierté

Valeur sociale, réalisation, voir grand, accomplissements futurs.

      • Amusement

Une « incongruité sociale non sérieuse », partage, rires, amitié, idées, créativité.

      • Inspiration

Témoignage, excellence, aspiration, compétence

      • « Awe »

Être en présence de quelquechose qui nous dépasse, admiration, respect, contemplation, émerveillement, être submergé par la grandeur, acceuillir, se sentir soi même comme partie d’un plus grand tout. Lire aussi mon article sur Zentonik.fr : « Awe » l’émotion qui offre du sens à votre vie et cet article de Florence Servan-Schreiber

      • Amour

Emotions positives en connection, jouer, explorer, savourer, rêver, liens, attachement, confiance, communauté, santé.

 

La seconde grande asymétrie entre les émotions positives et négatives, est ce que les scientifiques appellent la « compensation » positive (Positivity Offset).

Les expériences positives sont en réalité plus fréquentes que les négatives. Mais nous avons souvent tendance à considérer les émotions positives comme plutôt neutres.

 

A nous seulement d’en prendre conscience…

 

références: B. Fredrickson, J. Cacciopo, E. Diener, M. Seligman.

 

    • Le Ratio de Positivité

La poursuite du bonheur est complexe et peut même se révéler contre productive, voire délétère, notamment en s’imaginant pourvoir bannir tout ce qui est négatif dans notre vie.

Nous expérimentons tous les jours différentes émotions et toutes ont leur rôle à jouer dans ce que nous sommes (même si nous ne sommes pas nos émotions…).

Certains jours le rapport entre nos émotions positives et nos émotions négatives peut être bas, d’autres beaucoup plus élevé.
Certaines études ont montré que lorsque le nombre d’émotions positives que nous expérimentons est inférieur ou égal au nombre des émotions négatives, nous nous trouvons dans un secteur potentiellement pathologique, de dépression (10 à 20% de la population), lorsque nous sommes à 2 pour 1, nous sommes dans une zone d’ennui, de morosité (60 à 80%), et l’épanouissement commence à partir de 3 pour 1 et au delà… (10 à 20%)

Nous pouvons tout de même décider et travailler à augmenter la part de nos émotions positives, tout en acceptant les autres mais en ne les « suivant pas ».
Il faut bien sûr tenir compte ici du biais de négativité qui tend à nous faire expérimenter plus fort les émotion négatives et du positivity offset, que les émotions positives sont plus fréquentes mais nous apparaissent souvent « neutres », normales.

Il à été démontré que le fait de passer au dessus du ratio de 3 pour 1, entrainait une ouverture des perspectives, une capacité à concevoir le point de vue de l’autre, à être plus coopératif, plus résilient, et être capable de réflexions plus complexes.

Pour bénéficier de cela il suffit d’expérimenter des émotions positives « modérées » mais plus fréquentes.

D’un autre côté des recherches ont montré que « trop » de positivité entrainaient une baisse de créativité, d’inventivité.

Nous avons besoin du positif comme du négatif pour nous épanouir…
La négativité est nécessaire à notre équilibre

    • Priorité au positif

Aucune émotion n’est faite pour durer pour toujours, elles vont et viennent, il faut rester vrai, « Authentique » et ne pas « mettre » une émotion comme un masque, ouvrir les yeux sur nos émotions est fondamental, et les vivre pleinement.
Ce n’est pas un mantra… « être positif » ou une pub pour un supermarché…

Le bonheur, n’est pas une mesure de la valeur de notre vie, ni un objectif à atteindre mais plutôt un moyen d’y arriver.

On ne peut pas changer la manière dont on ressent les choses qui nous arrivent, au moment où elles arrivent, mais on peut s’entrainer à ressentir des émotions positives, pour augmenter nos ressources à ce niveau.

Il convient d’identifier les endroits de votre vie ou de votre journée ou vous pouvez mettre en oeuvre cette priorité, et peut être l’inclure dans la « liste des choses à faire ».
Il s’agit simplement d’accueillir ce qui vient et prioriser ce qui est positif…pour vous.

Il à été démontré que les personnes mettant en place une « priorité au positif », avaient plus d’émotions positives, plus de satisfaction dans leur vie, moins de symptômes dépressifs, plus de résilience, une meilleur expression de leur appréciation, construisaient de meilleures relations. Ils mettent plus d’engagement dans leur sensations positives, choisissent de savourer les expériences positives et même de les planifier.

Contrairement à cela, chercher le bonheur à l’extrême le fait fuir et entraine plus d’insatisfaction.

    • Ouverture et Construction (The Broaden-and-built Theory)

Chaque émotion possède sa propre dynamique, sa motivation à l’action, comme une saveur particulière.

Elles peuvent s’aborder en termes de pensées-actions.

Les émotions négatives nous ramènent à la survie (fight or flight), elles s’accompagnent d’une sorte d’aveuglement, d’une focalisation sur une seule chose, sur le moment présent, se sauver.

Mais les émotions positives, elles, nous guident vers une ouverture, préparer pour le futur, devenir de meilleures versions de nous mêmes.

Cette approche théorique développe l’idée que les émotions positives, au moment ou nous les vivons entrainent une ouverture, un élargissement de notre esprit.
Plus nous expérimentons cette ouverture d’esprit plus nous construisons nos propres ressources et nous changeons ce que nous sommes fondamentalement. Vers plus de résilience, plus de ressources, nous même plus connecté aux autres.

Ces moments d’émotions positives, qui peuvent ne durer que quelques secondes, sont comme les nutriments dont notre organisme à besoin pour être en bonne santé.
Nous avons besoin de la manière dont ils élargissement notre esprit pour nous développer, changer, avoir plus de ressources, être plus sains.

Ils sont comme de tout petits moteurs qui conduisent notre développement, mais comme ils sont si minuscules, presque invisibles si nous n’y portons pas attention, nous avons besoin de les expérimenter de multiples fois.

upwardspiral.jpg
Barbara Fredrickson: The role of Positive Spontaneous Thoughts.

 

    • Les Pensées Positives Spontanées: La psychologie des comportements favorisant le bien-être.

Les recherches de Barbara Fredrickson ont montré que les émotions positives entrainent une augmentation des motivations inconscientes pour les comportements favorisant le bien être comme l’activité physique, la socialisation, l’apprentissage de nouvelles choses, la recherche de sens, manger sainement et prendre soin de son corps.

Le principe de cette théorie est que les systèmes biologiques amplifient les émotions positives pour rendre les comportement de bien-être plus attractifs. (Comme par exemple le Tonus vagal et la cohérence cardiaque. )

Les pratiques favorisant le bien être produisent des émotions positives, ces émotions positives ouvrent la conscience et construisent des ressources (broaden-and-built theory) et ces ressources sont directement en lien avec les comportements et les émotions positives

Lorsque les activités dans lesquelles nous nous investissons, nos passions, sont harmonieuses, elles favorisent les émotions positives et l’augmentation de la fréquence des pensées positives liées à ces activités. Contrairement à cela les passions obsessives entrainent une augmentation de la fréquence des pensées négatives. Le caractère harmonieux de nos passions est donc un important prédicteur de bien-être.
Les passions harmonieuses ont été démontrées comme liées au bien être, à la satisfaction, au sens de la vie et à l’épanouissement et montrent une corrélation négative avec la dépression.
La pratique d’une passion, lorsqu’elle est harmonieuse, entraine donc des émotions positives qui entrainent des pensées positives qui en retour favorisent la pratique de bien-être.

En conclusion, le fait d’apprécier pratiquer les comportements de bien-être conduit à des émotions positives qui génèrent une plus grande fréquence de pensées positives spontanées relatives à ces comportements, ce qui favorise donc leur accomplissement.

Prenons tout simplement du plaisir à nous faire du bien…

    • Le Modèle PERMA

Dans son modèle Martin Seligman développe les composantes du bonheur et du bien-être psychologique.

      • Emotions Positives

C’est en lien avec la capacité à être optimiste. Il est question ici plus de joie que de plaisir, ces émotions sont les retours positifs liés à l’accomplissement, la satisfaction.

      • Engagement

Dans les activités de notre vie importantes pour nous, celles où l’on s’épanouit, on se développe, on apprends. Ces moments où l’on peut complêtement être dans « le flux », comme absorbé.

      • Relations Positives

L’Homme est un animal social, nous sommes programmés pour les connections. Elles sont sources de soutien, d’affection et d’équilibre.

      • Mettre du Sens

Quelque chose qui nous dépasse, nos buts, nos objectifs, c’est tout ce qui nous donne de l’energie dans notre vie, et une vision plus globale.

      • Accomplissement

Se réaliser, se développer, être nous mêmes, et avoir de l’estime de soi.

    • A-SPIRE

Les différentes dimensions du bien être.

Selon Tal Ben Shahar et Megan McDonough du Wholebeing Institute

Aspirer au Bien-être:

      • Spirituel

Vivre une vie pleine de sens et savourer pleinement le présent.

      • Physique

Ecouter et prendre soin de son corps.

      • Intellectuel

Cultiver tout au long de sa vie l’amour du savoir ou connaissance, de la sagesse et des arts

      • Relationnel

Contribuer à sa communauté et bénéficier du soutien de son entourage.

      • Emotionnel

Développer sa résilience et apprécier les émotions positives.

    • Le FLOW

Selon Mihalyi Csiksentmihalyi c’est l’état optimal des expériences humaines.
Un état particulier où l’on se sent subjectivement bien.
C’est un savant mélange de compétences, de défi et de retours positifs.
C’est quel que chose que l’on peut créer, préparer, cultiver, en se fixant des buts qui ne sont ni trop simples, ni trop difficiles à atteindre mais qui en valent la peine.
Un état où l’on s’oublie, où le temps perds sa consistance, est distordu, et où toutes les conditions sont réunies pour exprimer sa créativité et sa liberté.
On ne ressent aucune distraction ni peur de l’echec, et l’action devient une fin en soi.
Ces moments où l’on est absorbé, pris dans l’action, dans l’accomplissement.
On se positionne alors au delà des émotions qu’elles soient positives ou négatives,
l’essence du bonheur?

Une pleine présence ici et maintenant…

Allez Hop!, on y va…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :